Publié le 30 Juin 2017

Islande 2014

Islande 2014

     Je ne suis pas habituée à écrire ce genre d’articles ici. J’ai toujours rédigé ce blog sans me livrer, mais là je ressens le besoin de faire un pas de plus. Un pas de plus parce que maintenant je sais, je sais ce qu’il se passe pour les animaux quand je consomme du lait, des œufs ou du fromage.

     Il y a un an et demi maintenant, j’ai choisi d’être végétar-l-ienne. C’est à dire végétarienne à l’extérieur et chez moi. Je ne consommais plus que, de temps en temps, du fromage. Honnêtement, je n’ai pas eu de difficultés à me passer de la viande et du poisson. Je ne me suis rien imposée, quand j’ai enfin eu conscience de ce qu’il se passait réellement, je n’avais juste plus le choix. Je me suis sentie encore plus responsable qu'avant de ce que j'avais dans mon assiette. C'est naturellement que j'ai arrêté de consommer du lait animal, des yaourts et de la crème pour me tourner vers des alternatives végétales. Je me suis sentie plus libre, plus libre de mes choix, et également moralement plus légère, plus en phase avec moi-même...

     Je consommais encore du fromage, mais ces dernières semaines, presque plus. Je cuisinais encore quelques fois avec du chocolat blanc ou au lait, exceptionnellement. Toujours sans rien m'imposer, et en écoutant que moi, j'ai arrêté de porter du cuir, je suis là encore passée à des alternatives végétales. J'ai également changé mes produits cosmétiques, dont j'en fais désormais quelques-uns moi-même. Idem pour les produits d'entretiens, je fais désormais tout maison. C'est écologique, économique, simple, efficace et je sais ce que je mets dedans... Sans vraiment m'en rendre compte, j'ai changé mon mode de vie et de consommation. Ce dont je me suis rendue compte, c'est de mon mieux-être. Je ne m'étais pas fixée d'être au final végétalienne voire végane. La seule chose à laquelle j'étais attentive : me sentir bien, être bien avec moi-même et avec mes idées.

     Il y a quelques temps, j'ai acheté le très beau livre d'Ophélie Véron « planète végane » pour en savoir plus sur tout ça, sur le véganisme, sur ses idées sous-jacentes, sur ce qu'entraîne l'exploitation animale sous toutes ses formes. J'avais besoin d'en savoir plus, de voir à différentes échelles (climat, pollution, santé, bien-être des animaux...) les conséquences de cette exploitation. Ce livre a commencé à me faire me poser de nouvelles questions, doucement mais sûrement, sur ma consommation actuelle. Hier, je suis allée à une conférence de Guillaume Corpard, qui marque un tournant radical dans ma façon de voir et de ressentir les choses.

     Guillaume Corpard est réalisateur, auteur, compositeur et musicien-interprète. Il s'engage pour la cause animale notamment grâce à la co-création d'un court métrage "My Life's a Cage" que j'ai visionné lors de cette conférence, ainsi que par sa musique dans le groupe The aiM dont le film est issue d'une de leur chanson du même titre. Pendant cette conférence, j'ai pris connaissance de ce qu'il se passait pour les animaux, lorsque je consommais encore des œufs ou des produits laitiers hors de chez moi. Le but de cette conférence n'était pas de faire culpabiliser les gens. Je n'ai moi-même pas culpabilisé en entendant et voyant tout ça. Ce que je me suis dis c'est : je ne peux plus. Maintenant que je sais, je ne peux plus. Je ne peux pas cautionner ce que vivent les poules, les vaches, les brebis, les veaux et j'en passe pour que j'ai mon bout de fromage à table ou mon mille-feuille au goûter quand je sors. Je ne cherche absolument pas à faire culpabiliser les autres, ce texte ne concerne que moi et mon cheminement. Je me sens bien quand mes actes sont en accord avec mes idées et en continuant de consommer comme ça, ce n'est pas le cas. C'est ce que j'ai ressenti. Un point d'arrêt et une envie de prendre un peu plus ma liberté. La liberté de consommer autrement, de consommer en connaissance de cause.

     Cela ne sera pas simple, je pense, au niveau de mon entourage. J'ai déjà eu des réflexions sur mon mode de consommation actuel, me disant (entre autres) que j'allais trop loin par exemple. Mais je suis prête à assumer mes choix. Je milite dans mon assiette, je n'ai jamais fais la morale à qui que ce soit en matière d'alimentation. Mon testeur avec qui je vis n'est pas végétarien hors de chez nous, nous parlons et nous nous respectons. C'est tout ce que je demande : du respect. Je n'ai jamais critiqué qui que ce soit qui consomme différemment de moi, j'estime avoir le droit que l'on respecte mes choix, tout simplement.

     Désormais, ce blog ne contiendra plus que des recettes végétaliennes. Je tenais à exprimer tout ça car ce que je sais depuis cette conférence, depuis quelques heures donc, je ne le digère pas et j'avais besoin de commencer à en faire quelque chose. Je ne rentre pas dans les détails de ma réflexion suite à ça, ce à quoi je réfléchis depuis quelques heures, semaines. Je ne compte pas rédiger d'autres articles comme celui-ci, en tout cas pour le moment je ne le projette pas. Si vous avez des questions sur mon alimentation, mon cheminement, le pourquoi de mes choix, que vous vous interrogez sur votre consommation, que vous cherchez des renseignements, vous pouvez m'écrire. Je souhaite que ce blog soit un lieu d'échange, toujours dans le respect les uns des autres.

     Enfin, je vous laisse avec le clip officiel du film de Guillaume Copard « My life's a cage », si vous avez envie d'en savoir plus : ici. Pour ceux qui ont besoin de réponses je vous conseille le livre d'Ophélie Véron « planète végane », écrit avec beaucoup d'humanité et de respect : ici.

     En tout cas, vous exposer tout ça me fait du bien, n'hésitez pas à me faire des retours sur ce que vous en pensez.

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Repost 0

Publié le 28 Juin 2017

Samoussas aux pommes de terre, petits pois, menthe et lait de coco végétaliens

Samoussas aux pommes de terre, petits pois, menthe et lait de coco végétaliens

Il y a des photos que je prends en moins de deux minutes car nous sommes affamés... c'est le cas pour cette photo qui n'est pas top. Il était presque 22h quand nous étions prêts à passer à table, inutile de vous dire que si j'avais sorti l'attirail pour une belle photo, mon testeur m'aurait hurlé dessus.

Mais si on parle d'autre chose que de la photo, ces samoussas sont excellents. C'était la première fois que j'en cuisinais et je vais en refaire encore et encore...

Cette recette est issue du livre "vegan" de Marie Laforêt. J'ai simplement rajouté des feuilles de menthe. Ces samoussas sont simples à préparer, le plus "compliqué" reste le pliage des feuilles de brick, mais une fois qu'on a le coup de main c'est rapide.

* Pour 12 à 16 samoussas :

- 2 pommes de terre de taille moyenne ou 1 grosse
- 100g de petits pois frais ou surgelés
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 cs d'huile d'olive + pour la cuisson
- 2 cc de curry
- 15 cl de lait de coco
- sel et poivre
- une dizaine de feuilles de menthe
- 7 cl d'eau
- 1.5 cs de farine de blé
- 6 ou 8 feuilles de brick

 

--> Épluchez les pommes de terre et coupez-les en petits morceaux.

--> Faites-les cuire 15 minutes, ajoutez les petits pois et poursuivez la cuisson 5 à 10 minutes avant d'égoutter le tout.

--> Épluchez et émincez l'ail et l'oignon. Faites-les revenir dans une poêle avec la cuillère à soupe d'huile d'olive quelques minutes.

--> Ajoutez le curry, les pommes de terre et les petits pois avant de mélanger.

--> Versez le lait de coco et cuire à feu moyen en écrasant les pommes de terre. Laissez la préparation réduire, de manière à obtenir une purée épaisse. Versez la purée dans un bol et laissez tiédir. Salez et poivrez.

--> Dans une casserole, mettez la farine et ajoutez l'eau en fouettant. Faites épaissir sur feu moyen, jusqu'à obtenir une crème à la texture d'une colle épaisse. Versez dans un bol et réservez.

--> Lorsque la purée est tiède, ajoutez-y la menthe ciselée et mélangez.

--> Coupez les feuilles de brick en deux. Repliez la partie ronde pour faire une bande.

--> Déposez 1 à 2 cc de farce sur un coin de la bande et pliez en triangles.

--> Sur le dernier triangle, étalez un peu de "colle" et fermez le samoussa.

--> Faites cuire les samoussas dans de l'huile jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Pour ma part, je ne fais pas un fond d'huile dans ma poêle mais je l'étale avec une pinceau en silicone régulièrement pendant la cuisson.

--> Réservez les samoussas sur du papier absorbant et servez chaud.

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Pâtes et féculents

Repost 0

Publié le 26 Juin 2017

Tarte aux fraises végétalienne

Tarte aux fraises végétalienne

J'aime les tartes aux fraises mais je n'en avais jamais cuisiné moi-même. Mon testeur adore les tartes aux fruits, alors j'ai eu envie de lui faire plaisir avec cette tarte aux fraises. Les fraises d'Alsace sont excellentes, alors autant en profiter. En général je cuisine assez peu les fruits du printemps et de l'été car nous les dévorons trop vite. Cette fois j'ai fait une exception avec cette pâtisserie, et je ne regrette pas car cette tarte est très bonne.

J'ai repris la préparation de la tarte aux fraises classique : pâte sablée, crème pâtissière et fruits. J'ai simplement végétalisé la pâte et la crème.

Pour la pâte sablé, j'ai utilisé la recette des sablés végétaliens  dont la texture est top. J'ai divisé les quantités par deux pour adapter le tout à la taille de mon moule.

Pour la crème pâtissière, j'en ai réalisé deux différentes : une au lait de soja à la vanille et une autre au lait d'amande. J'ai beaucoup aimé les deux mais si vous n'aimez pas le goût du soja et que vous avez tendance (comme mon testeur) à le détecter partout, même entre une pâte sablée et une couche de fraises... je vous recommande la version au lait d'amande.

J'ai réalisé ma tarte dans un moule rectangulaire de 34 cm de longueur et 10 cm de largeur. J'ai obtenu une tarte pour faire 6 parts. Si vous utilisez un moule à tarte standard, il vaut peut-être mieux doubler les quantités, quitte à faire des sablés avec le reste de pâte, ou même des verrines avec la crème, la pâte et les fraises restantes.

* Pour 6 parts :

* Pour la pâte :

- 10g de maïzena + 1.5 cl d'eau  
- 133g de farine 
- 50g de sucre de coco ou de canne complet 
- 34g de poudre d'amandes 
- 67g d'huile de coco solide 
- 1 pincée de sel 
- 1 pointe de couteau de poudre à lever 
- 1cs de lait végétal

* Pour la crème : 

- 325g de lait végétal : soja à la vanille ou lait d'amande (maison ici ou du commerce)
- 35g de maïzena
- 25g de sucre de coco ou de canne complet
- 1 cs de vanille en poudre

* Pour les finitions : 

- 400g de fraises
- sucre glace (facultatif)

 

* La crème pâtissière

--> Dans une casserole hors du feu, versez la maïzena, la vanille et le sucre. Ajoutez le lait en fouettant bien pour éviter la formation de grumeaux. Faites chauffer à feu moyen jusqu'à ce que le mélange épaississe.

--> Versez dans un saladier, couvrez de film plastique au contact de la crème, laissez tiédir et réservez au réfrigérateur.

* La pâte sablée

--> Préchauffez le four à 180°C.

--> Dans un petit bol, mélangez la maïzena et l'eau.

--> Dans un autre bol, travaillez un peu l'huile de coco à l'aide d'une fourchette, afin de la réchauffer légèrement. Si votre huile est fondue à cause de la chaleur, pesez la quantité nécessaire et réservez-la au réfrigérateur le temps qu'elle durcisse avant de la travailler.

--> Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la pincée de sel, la poudre à lever, la poudre d'amandes et le mélange eau/maïzena.

--> Ajoutez l'huile de coco et sablez la pâte entre vos mains, ajoutez le lait végétal. Étalez la pâte dans votre moule à tarte.

--> Enfournez pour 12 minutes et laissez complétement refroidir.

* Les finitions

--> Lorsque la pâte est froide, fouettez la crème pâtissière au fouet ou au mixeur plongeant, de manière à lui redonner une consistance plus lisse.

--> Versez la crème sur le fond de tarte.

--> Lavez et équeutez les fraises puis coupez-les en deux ou trois et répartissez-les sur la crème. Servez la tarte tout de suite saupoudrée de sucre glace ou réservez-la un peu au réfrigérateur avant de servir. 

 

Tarte aux fraises végétalienne

Tarte aux fraises végétalienne

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Gâteaux-cakes-tartes

Repost 0

Publié le 23 Juin 2017

Salade roquette, poire et graines de courge

Salade roquette, poire et graines de courge

Laura, la copine au pesto d'ail des ours et à la salade d'été, m'a récemment offert un livre de cuisine "le bon cru, détox, vitalité et gourmandise" d'Anna de Leeuw et Helen Poolman.

Ce livre est très beau, et pour une première recette j'ai flashé sur la salade de roquette, poire et graines de courges. Je commence à apprécier le mélange sucré-salé dans les salades.

Après la salade de lentilles corail aux figues séchées, la salade tomates-concombre et myrtilles et la salade rouge, voici une nouvelle recette de salade sucrée-salée.

J'ai modifié la recette pour l'ajuster un peu plus à nos goûts et nous avons beaucoup apprécié cette salade.

* Pour 2 personnes :

- 1 poire

- 100g de roquette

- 40g de graines de courge

- 2 cs d'huile d'olive

- 1.5 cs de jus de citron vert

- 1 cc de sauce soja

- quelques feuilles d'herbes fraîches : menthe et coriandre (facultatif)

 

--> Faites torréfier les graines de courge quelques minutes dans une poêle avec un peu de sel et quelques épices de votre choix : curry et paprika pour moi.

--> Répartissez la roquette lavée et essorée dans les deux assiettes.

--> Épluchez la poire et réalisez des rubans de poire avec un économe. Répartissez-les sur la roquette.

--> Préparez la sauce en mélangeant l'huile d'olive, le jus de citron vert et la sauce soja.

--> Saupoudrez les assiettes de graines de courge et de quelques feuilles d'herbes fraiche, assaisonnez et servez sans attendre.

Salade roquette, poire et graines de courge

Salade roquette, poire et graines de courge

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Légumes

Repost 0

Publié le 20 Juin 2017

Lasagnes végétaliennes aux épinards

Lasagnes végétaliennes aux épinards

J'aime beaucoup les lasagnes mais je n'en prépare pas souvent. Si je cuisine des lasagnes, je tiens à faire ma pâte maison et depuis que je cuisine principalement végétalien, je n'avais pas encore pris le temps de me pencher sur la question d'une pâte végétalienne pour faire des pâtes fraîches maison.

Maintenant que c'est chose faite et que j'ai ré-actualisé mon article sur la recette pour faire des pâtes fraîches maison, je vais me remettre à préparer des lasagnes et des nouilles maison.

Pour mes premières lasagnes végétaliennes, j'ai opté pour une version aux épinards et à la "ricotta" végétale. Pour la "ricotta" végétale, je me suis inspirée d'une recette d'Angélique Roussel, tirée de son très beau livre : "vegan et sans gluten", que j'ai modifié selon mes goûts.

Ces lasagnes sont faciles à préparer et nous avons beaucoup aimé ce plat.

* Pour 6 personnes :

- 500g de pâte à lasagnes maison (ici) ou du commerce

- 530g d'épinards frais ou surgelés

- une portion de sauce béchamel végétalienne (ici)

- 100g de tofu ferme

- 7 cl de lait de soja

- 6 feuilles de basilic

- 1 cc de vinaigre de cidre

- 1 cc de sirop de coco, de riz ou d'agave

- sel et poivre

- 1 à 2 cs d'huile d'olive

- levure maltée ou fromage végétal

 

--> Préparez la pâte à lasagnes à découpez-la en rectangles. Laissez-les sécher à température ambiante avant de les cuire, le temps de préparer le reste de la recette.

--> Faites décongeler ou cuire les épinards.

--> Préparez la "ricotta" en écrasant le tofu de manière à obtenir une texture fine. Ajoutez le lait, le vinaigre, le sirop de coco et le basilic coupé. Salez et poivrez avant de réserver.

--> Préparez la béchamel végétalienne (marche à suivre ici) et ajoutez-y la "ricotta".

--> Une fois les épinards cuits, égouttez-les, transvasez-les dans un saladier et assaisonnez-les avec de l'huile, du sel et du poivre. Ajoutez ensuite 100g de la sauce béchamel à la "ricotta".

--> Préchauffez le four à 180°C.

--> Dans une casserole d'eau bouillante, faites cuire les pâtes 4 minutes et égouttez-les.

--> Dans un plat à gratin, étalez une couche de sauce béchamel, puis disposez ensuite une couche de pâte à lasagnes. Répartissez ensuite une couche d'épinards puis mettez à nouveau des pâtes, de la sauce béchamel, des épinards, des pâtes et terminez par une couche de sauce béchamel.

--> Saupoudrez 2 cs de levure maltée ou de fromage végétal et enfournez pour 15 à 50 minutes jusqu'à ce que le plat soit doré.

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Pâtes et féculents

Repost 0

Publié le 13 Juin 2017

Tarte rhubarbe-banane végétalienne

Tarte rhubarbe-banane végétalienne

Il y a quelques temps, j'ai préparé une compote pommes-rhubarbe dont je ne me lasse pas.

Comme c'était la première fois que j'appréciais la rhubarbe, j'ai eu envie de la tester dans une autre recette. Pour le moment, je l'aime uniquement en compote donc je n'en suis pas encore à préparer une traditionnelle tarte à la rhubarbe, mais en attendant nous avons beaucoup aimé cette tarte banane-rhubarbe.

Voici donc une nouvelle recette avec de la rhubarbe, après les verrines rhubarbe, fromage blanc et spéculoos et la compote de rhubarbe

 

* Pour un plat à tarte standard :

- 1 pâte à tarte sans beurre (ici) ou une pâte du commerce
- 400g de compote de rhubarbe (ici)
- 2 bananes
- 2 cs de poudre d'amandes
- un filet de jus de citron
- chocolat pâtissier râpé (optionnel)

 

--> Préchauffez le four à 180°C.

--> Versez la compote dans une casserole et laissez-la dessécher sur feu doux en remuant régulièrement pendant environ 15 minutes.

--> Pendant ce temps, étalez la pâte dans un moule à tarte, recouvrez-la de légumes secs et faites-la cuire pendant 10 minutes.

--> Coupez les bananes en rondelles et arrosez-les de jus de citron.

--> Sortez la pâte du four, enlevez les fruits secs et répartissez la poudre d'amandes sur la pâte.

--> Recouvrez avec la compote et disposez ensuite les rondelles de bananes.

--> Saupoudrez de chocolat haché et enfournez pour 15 à 20 minutes.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Gâteaux-cakes-tartes

Repost 0

Publié le 9 Juin 2017

Pains sans temps de repos au son d'avoine, à l'épeautre et à la betterave

Pains sans temps de repos au son d'avoine, à l'épeautre et à la betterave

La semaine dernière, lorsque je suis allée chercher un panier de légumes pas loin de chez moi, je me suis retrouvée avec une botte de betteraves. C'était presque le cauchemar pour moi qui n'aime vraiment pas ça.

Je me suis d'abord régalée des fanes mais je ne savais pas comment j'allais pouvoir me faire manger de manière agréable les betteraves...

La dernière fois que j'ai mangé et cuisiné des betteraves, c'était en verrines avec de l'avocat. J'avais apprécié mais j'avais envie d'essayer autre chose cette fois-ci.

Je me suis plongée dans le très beau livre "des soupes qui nous font du bien" de Cléa et Clémence Catz et j'y ai trouvé une recette de pains au légumes.

J'ai arrangé la recette à ma façon, et le résultat me plaît énormément. On sent la betterave dans ces pains mais c'est très très bon !

Ces pains sont rapides à préparer car ils sont sans temps de repos. La recette ne contient pas de levure de boulanger mais de la poudre à lever, que l'on utilise pour les gâteaux.

Avec les quantités indiquées j'ai réalisé deux pains. Vous pouvez les diviser par deux pour n'en avoir qu'un.

* Pour deux pains :

- 160g de betteraves crues et râpées, vous pouvez 
utiliser des carottes, des courgettes ou du potimarron

- 200g de son d'avoine

- 300g de farine d'épeautre (j'ai utilisé du grand épeautre)

- 4 cc de poudre à lever

- 2 cs de purée de sésame (tahini) ou autre purée d'oléagineux au choix, maison (ici) ou du commerce

- 30 cl d'eau

- 1 cc de sel

 

--> Préchauffez le four à 180°C.

--> Dans un saladier, mélangez les légumes râpés, la farine, le son d'avoine, la poudre à lever et le sel.

--> Ajoutez la purée de sésame et mélangez avec une spatule.

--> Ajoutez petit à petit l'eau, en mélangeant, jusqu'à obtenir une pâte qui se décolle des parois.

--> Pétrissez légèrement avec les mains de manière à avoir une pâte homogène.

--> Déposez cette pâte dans un moule ou sur une plaque à pâtisserie en lui donnant la forme que vous voulez et enfournez pour 20 à 30 minutes, jusqu'à ce que le pain soit doré et qu'il donne un son creux.

--> Laissez-le tiédir sur une grille à pâtisserie.

 

Mes autres recettes de pain :

- Pains aux olives et aux tomates séchées : 
- Pain complet (à la farine intégrale) :  
- Pain à la feta et aux olives noires : 
- Pain aux trois fromages : 

- Pain plat à l'oignon rouge et au romarin : 
- Pain au yaourt et au son d'avoine : 
- Pain aux graines (pavot, tournesol, courge et sésame) : 
- Baguettes au comté et au chorizo : 

- Pain de mie complet (sans pétrissage) :  
- Pain à la bière : - Miche aux trois farines (épeautre, blé, seigle) : 
- Pavé aux farines d'épeautre et de châtaigne : 

- Pains à hamburgers : 
Pains sans temps de repos au son d'avoine, à l'épeautre et à la betterave

Pains sans temps de repos au son d'avoine, à l'épeautre et à la betterave

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Boulangerie

Repost 0

Publié le 4 Juin 2017

Boulettes de pois chiches au lait de coco et épices (recette végétalienne et sans gluten)

Boulettes de pois chiches au lait de coco et épices (recette végétalienne et sans gluten)

Il y a une ou deux semaines, la belle Floxinelle m'a envoyé une photo de ses galettes aux pois chiches au lait de coco et aux épices. Elle m'a donné envie de tester chez moi cette recette.

J'ai transformé ses galettes en boulettes, que je n'appelle pas falafels car j'ai ajouté de la farine et que je n'ai pas mis d'herbes fraîches dans ma recette. Vous trouverez une recette de falafels de haricots rouges ici.

Ces boulettes, réalisées très rapidement, sont excellentes. L'association des pois chiches, du lait de coco et des épices est très bonne. J'ai servi ces boulettes avec une sauce au yaourt de soja, prête en 2 minutes : un yaourt de soja, de la menthe fraîche, de la coriandre fraîche, du basilic frais (et d'autres herbes si vous en avez, ciboulette, persil, aneth...) du sel et du poivre.

Vous pouvez utiliser un yaourt du commerce ou un yaourt maison (en utilisant du lait de soja nature).

Si vous utilisez des pois chiches secs, pensez à la faire tremper une nuit avant de les faire cuire.

* Pour 12 grosses boulettes :

- 430g de pois chiches cuits

- 30g de farine de pois chiches

- 10 cl de lait de coco

- Des épices selon votre goût. J'ai utilisé du curry, du cumin, 
du paprika et du piment doux.

- Sel et poivre

 

--> Une fois les pois chiches cuits et égouttés, placez-les dans un saladier (ou dans le bol de votre mixeur si vous n'utilisez pas de mixeur plongeant). Ajoutez le lait de coco et la farine.

--> Mixez jusqu'à obtenir une purée épaisse et assez compacte, salez et poivrez puis ajoutez les épices.

--> Mélangez bien et formez des boulettes avec vos mains.

--> Huilez une poêle (avec un pinceau à pâtisserie c'est le top) et faites-y cuire les boulettes pendant plusieurs minutes, en les retournant de temps en temps.

--> Déposez-les sur du papier absorbant et servez-les chaudes, accompagnées d'une sauce au yaourt de soja aux herbes par exemple.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Jeanne Feige

Publié dans #Pâtes et féculents

Repost 0